Ateliers Prospect: témoignage d’une participante

Couv SISM 2014Les Ateliers Prospect sont des formations proposées aux proches de malades psychiques pour les aider à reprendre pied et faire face.

Fiche Atelier (+ infos : Ateliers Prospect )

 

Voici le témoignage d’une participante , présenté au colloque Arpsydemio lors de la SISM 2014

“Ces ateliers ont 7 ans. Ils sont ouverts aux personnes en difficulté acceptant d’en rencontrer d’autres pour apprendre à faire face au comportement étrange, imprévisible ou angoissant d’un proche souffrant de maladie psychique.

En ce qui me concerne, j’ai eu la chance que les bénévoles rencontrées lors de mon premier contact avec l’ Unafam me le proposent, lors d’un accueil. Il n’était pas réservé aux adhérents de l’Unafam, une participation minime était demandée. L’accueillante m’a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’une formation à proprement parler, mais qu’il fallait dans cet atelier travailler, parler en groupe, se préparer à la confrontation avec d’autres façons de penser, et être prêt à écouter les autres, à revenir sur son vécu, se remettre en question !

En 2011, 420 personnes ont participé à ce programme en France. Le but : construire ensemble des stratégies personnelles pour éviter l’ isolement et la dépendance ,deux dangers qui guettent les familles. Qui anime ces ateliers ? Chaque atelier est animé par deux bénévoles, formés par l’ Unafam. Ce qui les distingue, c’ est leur qualité de pair, ni professionnels de la formation ni soignants, mais faisant partie d’une famille touchée elle aussi par les troubles psychiques d’ un proche. Dans l’ atelier, les animateurs n’étaient pas en retrait lors des échanges du groupe, ils y ont contribué.

Nous étions 12 participants, 4 couples de parents, et des personnes venues seules, confrontées à la maladie psychique d’un enfant ou d’un autre membre de leur famille. Durant ces rencontres, on a été amenés à parler de notre fils, fille, soeur, bien sûr, mais l’atelier cerne vite cette description pour nous amener à penser la place de tous dans la famille, à trouver un “bon” comportement à adopter. Pour ma part, j’ai réalisé que la maladie de mon fils, ce qu’il fallait mettre en place, j’y pensais tout le temps , mais sans pouvoir y réfléchir car mes capacités de réflexion étaient elles aussi mises à mal. Participer à un atelier d’entraide prospect fait du bien. Il m’a permis de réaliser le stress qui pèse sur toute ma famille, de parler différemment avec mon fils, d’élaborer autrement avec mon mari ce qu’il nous faut mettre en place autour de lui, même si la situation évolue bien lentement à mes yeux. L’atelier m’a permis de réaliser ce qu’on a appris ensemble, on a une expérience de la maladie. Cela remobilise, permet de sortir de l’émotion brute,de la souffrance, de la culpabilité qui nous est parfois renvoyée par notre proche, l’entourage, ou le milieu médical. Cet atelier m’a mise en garde contre mes réactions naturelles. Il m’a aguerrie pour prendre par exemple l’initiative de demander RDV à la psychiatre de mon fils hospitalisé, afin que nous soyons informés et associés à minima. Il m’a été plus facile d’effectuer des démarches auprés du bureau des entrées de la Secu…, de son bailleur.  

La participation à cet atelier m’a permis de répondre autrement aux questions sur l’état mon fils, questions que j’éludais rapidement auparavant, notamment pour ne pas être envahie par l’émotion voire les pleurs. De même nous avons décidé de renouer des contacts amicaux distendus et réinviter des amis à la maison, ce que nous évitions.

Cet atelier a été une étape dont je suis sortie plus lucide, avec en tête l’espoir d’un mieux vivre pour notre fils, sa sœur et son jeune frère. “

Colette*, bénévole Unafam13

*le prénom a été modifié