Fratries: recherche schizophrénie- Appel à témoignages

Dans la continuité de sa thèse qui porte sur les frères et sœurs de personnes souffrant de schizophrénie, Léa Plessis s’intéresse maintenant plus spécifiquement au vécu des relations familiales chez les frères et sœurs “non-malades” lorsque leur frère ou sœur a été récemment diagnostiqué(e) (moins de 5 ans).

Il y a 2 ans, elle avait déjà fait appel à vos témoignages : voir ICI

Affiche-fratries