Mobilisons-nous le 5 mars : Intégration de l’AAH dans le RUA; c’est non !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En décembre 2018, le Président de la République a annoncé la création du Revenu Universel d’Activité (RUA), destiné à regrouper diverses prestations sociales et à inciter les personnes modestes à trouver un emploi ou une activité. Comme vous le savez, nous nous sommes opposés fermement à la mise en place de ce dispositif car conditionner l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) à l’activité de ses bénéficiaires est un contresens absolu et un recul historique des droits des personnes souffrant d’un handicap psychique.

Le Président de la République a affirmé lors de la Conférence Nationale du Handicap du 11 février dernier que l’AAH ne sera jamais « transformée, diluée ou supprimée au bénéfice du futur RUA ». Pourtant, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, continue d’affirmer le même jour « qu’il faut améliorer cette allocation aux adultes handicapés, dans une perspective de retour au travail », liant ainsi cette aide humaine uniquement au travail.

 

Tous mobilisés le 5 mars pour la création du revenu individuel d’existence et une compensation à la hauteur des besoins des personnes souffrant d’handicap psychique !

Pour aller plus loin, nous ne pouvons accepter une logique comptable qui consisterait à maitriser les dépenses d’aide sociale, ni une logique d’un retour à l’emploi de tous, à tout prix ! 80 % des personnes handicapées n’ont pas accès à l‘emploi du fait même de leur situation de handicap. Le problème posé n’est donc pas l’emploi mais l’attribution d’une allocation, sur la base d’une évaluation multidimensionnelle faite par la MDPH, qui réponde au principe de solidarité nationale, et qui ne soit pas conditionnée à une contrepartie ni à des devoirs quels qu’ils soient. C’est pourquoi, l’Unafam appelle tous ses adhérents, bénévoles, administrateurs, délégués et salariés à participer à la grande manifestation organisée par l’AFP France Handicap le 5 mars prochain.