Parents de jeunes adultes en psychiatrie


DE L’EXCLUSION A L’ALLIANCE


Le 4 juin dernier, un colloque a réuni, au Ministère de la Santé et des sports, des familles et des professionnels autour de l’étude menée par deux chercheuses sur le vécu des parents de grands adolescents et jeunes adultes hospitalisés en psychiatrie.
Peu de travaux se sont penchés jusque-là sur ce qu’éprouvent les parents lors de la prise en charge de leurs grands adolescents ou jeunes majeurs (17-28 ans) aux urgences psychiatriques et lors des hospitalisations en secteur psychiatrique, en service fermé ou en hospitalisation libre. Catherine LE GRAND-SÉBILLE, anthropologue à l’Université de Lille et Annick ERNOULT, formatrice en soins palliatifs à Paris, se sont intéressées à cette problématique et ont tenté de répondre à un certain nombre de questions autour de l’accueil des parents eux-mêmes. Quelles paroles d’hospitalité reçoivent-ils ? Quelle information leur donne-t-on ? Sont-ils associés aux décisions ? Prend-on suffisamment en compte leurs difficultés, leurs inquiétudes, leur propre souffrance ? Quels soutiens leur propose-t-on ?
Cette étude qualitative et multicentrique sur le vécu des parents a pu être réalisée grâce à la participation de parents et d’équipes psychiatriques dans 15 régions de France, qui ont accepté de se laisser questionner sur cette problématique souvent épineuse. 
Cette journée a permis, à partir de la restitution de cette recherche, de « croiser » les témoignages des parents et l’expérience de professionnels ayant le souci de l’accueil des familles.  Les intervenants ont témoigné de leurs pratiques et se sont interrogés sur la possibilité ou non d’un « remaniement » des places de chacun (soignant/patient/parent) dans ce moment clé qui remet en question l’équilibre de la famille. À la suite de l’étude, ils ont abordé, au cours de cette journée, la question majeure de la psychiatrie : celle des relations avec la nécessaire éthique concrète qu’elles exigent.
Vous trouverez dans le Numéro 4/2010 de Pratiques en Santé Mentale (12 €) les actes de cette journée du 4 juin.


Vous pouvez télécharger l’étude sur le site de la Fédération d’Aide à la Santé Mentale Croix-Marine en cliquant sur le lien suivant :
http://www.croixmarine.com/actualites/pjapsy.pdf